: 3 min

Emilie Donot : « Je suis épanouie dans mon travail depuis que j’ai des fonctions managériales »

Ingénieur spécialisée dans la compatibilité électromagnétique, le rêve professionnel secret d’Emilie Donot était d’avoir équipe à manager. C’est aujourd’hui le cas puisqu’elle est chef de service Systèmes sur le site de Marignane, près de Marseille. Elle nous explique comment elle en est arrivée là.
  • Comment avez-vous commencé chez Safran Engineering Services ?

Après un master 2 en électronique spécialisé dans les hyperfréquences, obtenu à l'université Pierre et Marie Curie de Jussieu, j'ai intégré directement Safran Engineering Services. J'ai été recrutée en tant qu'ingénieur CEM - compatibilité électromagnétique - en mission pour Airbus Helicopters. Mon job consistait à intégrer les équipements électroniques des fournisseurs à l'intérieur des hélicoptères. Je vérifiais aussi que les équipements critiques restent opérationnels malgré les agressions électromagnétiques ou la foudre. J'avais déjà effectué un stage pendant mes études sur ces mêmes activités CEM et Safran Engineering Services est venue me proposer cette opportunité. J'ai déménagé et je me suis installée près de Marseille, dans le sud de la France.

  • Comment votre carrière a-t-elle évolué au sein de Safran Engineering Services ?

Je suis restée à mon poste jusqu'en 2013. Ma compétence est très spécifique et technique et du coup j'étais la bonne personne pour remplir cette mission auprès du client. Entre temps, en 2007, je suis quand même devenue responsable du projet global de qualification et CEM et jusqu'en 2012, je coordonnais un plateau de 7 à 8 personnes.

  • Accéder à des fonctions managériales, c'était un objectif de carrière ? Un challenge ?

J'ai toujours voulu faire du management au-delà de la technique. Je me suis servie de mon expertise comme d'un tremplin et au bout d'un moment, j'ai manifesté mon envie de piloter une équipe. Dès que cela a été possible, j'ai saisi l'opportunité. En 2014, je suis devenue chef de service Systèmes, encadrant une équipe d'ingénieurs de 35 personnes. Nous faisons du suivi de développement des systèmes électroniques des hélicoptères : qualification CEM, sureté de fonctionnement, qualité, logiciel et modélisation. 

  • Qu'est-ce que vous aimez dans cette fonction managériale ?

J'aime comprendre l'ensemble des métiers. Cela m'apporte de la crédibilité. A 40 ans, ce poste de responsable de service me permet de m'épanouir dans mon travail. Je m'intéresse beaucoup aux personnes qui composent mon équipe et même si on me l'a parfois reproché c'est important pour moi d'être fidèle à ce que je suis. Etre à l'écoute permet souvent de prendre les bonnes décisions. On demande beaucoup de réactivité, de flexibilité et de résultats à nos équipes au quotidien. Nous travaillons sur des métiers à forte valeur ajoutée et les expertises ne sont pas toujours facile à dénicher et fidéliser. Nous mettons en place des actions sur le long terme pour maintenir notre performance. Je pense qu'il faut savoir tirer le meilleur de chacun parce qu'au final, c'est toujours profitable pour une entreprise.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer