: 5 min

Safran Engineering Services innove pour limiter le temps de traitement des dérogations sur l’ensemble des programmes aéronautiques.

Les dérogations, vous connaissez ? C’est le processus de traitement obligatoire d’une pièce lorsqu’un opérateur trouve un écart et doit savoir s’il est acceptable ou non. Safran Engineering Services prend en charge cette activité pour de nombreuses entreprises aéronautiques et possède aujourd’hui une expertise solide lui permettant d’innover. Mahmoud Salmouni est responsable du programme dérogation. Il nous explique comment ses équipes basées en France, au Maroc, en Espagne et en Inde développent des synergies dans un domaine où la performance est clé.
corpo_article_derogation.jpg

Le temps de traitement des dérogations, un enjeu sur les chaines de production

Obligatoire au sein du processus industriel, la dérogation concerne les pièces qui, parce qu'elles ne respectent pas complétement les dimensions et les tolérances admises par les plans de définition, sortent de la ligne de fabrication pour non-conformité. A ce stade, la dérogation offre la possibilité de décider si certaines d'entre-elles peuvent tout de même réintégrer la chaine de production.

« Nos équipes prennent en charge pour nos clients l'analyse mécanique de la pièce, la comparent au plan de définition et se prononcent sur son sort, explique Mahmoud Salmouni. Trois options s'offrent à elles:  soit elles sont acceptables en l'état (AEE), soit elles sont inacceptables (INC), soit il y a une demande de retouche (DDR). Avant tout, elles doivent s'assurer de la tenue des objectifs mécaniques de durée de vie de la pièce et que cette dernière peut s'intégrer dans son environnement, que l'écart ne va pas altérer la performance du produit final ».

Pourquoi fait-on appel à des dérogations dans le secteur de l'aéronautique ? « Parce que les pièces des aéronefs coûtent très cher et qu'on ne peut pas se permettre de jeter toutes celles qui ne sont pas conformes », précise-t-il. Depuis ses bureaux en France, au Maroc, en Espagne et en Inde, les équipes de Safran Engineering Services offrent donc ce soutien nécessaire en production, travaillant en étroite collaboration avec ses centres d'excellence technique, ses clients, leurs directions techniques et leurs fournisseurs. Pour autant, le temps de réponse et de traitement doit être sans cesse optimisé pour que les pièces ne restent bloquées qu'un temps très limité sur les chaines de production. « C'est là que réside notre défi », explique Mahmoud.

Optimiser le processus de traitement des dérogations : le défi de Safran Engineering Services

Depuis quatre ans, grâce au programme « Dérogation », l'activité de Safran Engineering Services monte en puissance. Harmonisation des pratiques sur les sites où sont implantées les équipes, amélioration de la qualité, développement de l'activité en Inde et au Maroc pour diminuer les coûts, le processus de traitement a déjà bien été optimisé.

« Le fait, par exemple, d'être capable de prendre en charge l'ensemble du processus de dérogation, de la détection de la non-conformité jusqu'à la signature du responsable technique, permet de diminuer jusqu'à 50% le temps de traitement », explique Mahmoud Salmouni. En somme, ce qui prenait en moyenne 10 jours en prend cinq aujourd'hui. Également, en mutualisant et en capitalisant sur les retours d'expériences des dérogations traitées en pays offshore (90% aujourd'hui contre moins de 50% il y a 5 ans), Safran Engineering Services a réussi à proposer une offre plus avantageuse à ses clients.

« Ce n'est pas tout. Grâce à notre expérience, nous sommes capables d'élargir les intervalles de tolérance des écarts et donc à terme le plan de définition de base. Les pièces qui, initialement, étaient envoyées en dérogation ne le seraient plus », continue Mahmoud.

Innover, encore et toujours

corpo_article_derogation_ext.jpg

La forte composante data, l'e-learning, la numérisation, l'intelligence artificielle ouvrent de nouvelles perspectives de développement. Des avancées technologiques qui propulsent le programme dérogation aux portes de l'ère 4.0. Parfait exemple des capacités d'innovation de Safran Engineering Services : le projet « No Concession » lancé par les équipes spécialisées en calcul à Toulouse. Thibaud Chong, ingénieur chef de projets calculs mécaniques chez Safran Engineering Services résume ainsi : « « No Concession » est une solution qui accélère le processus de traitement des écarts sur les pièces grâce à la réalité augmentée. » Grâce à sa tablette, l'opérateur passe la pièce au scanner et les zones d'écart acceptable sont clairement identifiées : il peut décider lui-même de la conserver ou non.

Mais les avancées concrètes de Safran Engineering Services dans ce domaine ne se sont pas arrêtées là. De nombreux projets ont vu le jour, notamment boostés par l'Innovathon, un évènement réunissant des collaborateurs du monde entier venus faire grandir des idées innovantes. « Nos équipes utilisent aujourd'hui les technologies de data analytics associées à l'intelligence artificielle afin d'optimiser davantage le temps de traitement des dérogations, allant même jusqu'à réduire leur nombre ». Comment ? En capitalisant d'une part sur les données générées depuis que Safran Engineering Services prend en charge ces activités et en développant un algorithme capable de retrouver des cas de dérogations similaires et de faire des propositions de traitement. D'autre part, en intervenant directement sur les causes racines de la dérogation. « Les algorithmes que nous développons sont capables de voir, à travers l'historique de traitement des dérogations, quelles sont les zones où la tolérance sur les écarts peut être élargie. Le plan de définition pourrait être ainsi modifié. Si les tolérances étaient élargies sur le plan de définition, le nombre de pièces non conformes diminuerait naturellement. C'est un impact réel, évident et concret sur le nombre de dérogation », explique Mahmoud.

Ces avancées industrielles permettent donc d'accélérer le processus de décision, diminuer le nombre de dérogations en amont et offrent une plus grande réactivité vis-à-vis du client… Elles attestent aussi de la capacité d'innovation des équipes et de leur détermination à travailler ensemble depuis l'Inde, la France et le Maroc.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer